Béatrice Véronique DOUDA
artiste-peintre

Célébrer la musique classique et ses créateurs en m’inspirant de la peinture classique et de la sculpture en tant qu’architecture.
Ce sont les Arts – peinture, sculpture, architecture – qui m’ont conduite
(universitaire de formation) à la musique classique et à la peinture numérique.
Ce merveilleux patrimoine culturel, qu’il soit français ou mondial, est mon
héritage humain. Il me nourrit chaque jour, m’enrichit à chaque instant et m’ouvre les portes de multiples créations.
La musique classique, avec ses architectures diverses, ses harmonies, ses
formes et ses couleurs, rassemble tous les arts.
Le portrait
Parce que le visage est le lieu où s’expriment le cœur, les émotions, le monde
intérieur invisible à l’œil nu. Parce que le visage est doté d’ouvertures vers
l’extérieur. Les yeux laissent transparaître l’émoi de l’âme, le frémissement
impalpable de nos cieux intérieurs. Les lèvres, de la louange à la malédiction,
recèlent la liberté de ce palais mystérieux. Le visage est ses cinq sens ! Un
mystère, une construction vivante de l’identité, une mandorle-boussole à la
cime du corps humain !
La mythologie
La liberté du dialogue iconique entre mémoires et cultures ancestrales et
regard intérieur d’aujourd’hui.
Le surréalisme
Expression du rêve et de l’inconscient dans la liberté créatrice sans contrainte.
Les paysages
Lieux imaginaires qu’évoque la création musicale, lieux-pensées du créateur,
source d’inspiration de l’instant, lieux où se retirer, en soi, pour se re-trouver.
L’expression artistique d’aujourd’hui rejoint celle d’hier et la ramène parmi
nous, elle s’y entremêle pour l’amour du Créé.
Avec la peinture, aux moyens de techniques modernes, je vais à la rencontre de
créateurs qui nous ont laissé des œuvres immuables, jouées, rejouées, sans
cesse. Elles traversent le temps sans que rien ne les altère. Elles portent un message universel qui rassemble au-delà de toute différence : la Beauté et
l’Harmonie sont pour tous.
Les compositeurs, leurs œuvres
Parce qu’ils sont créateurs et que nous sommes héritiers. Parce que les œuvres
classiques véhiculent jusqu’à nous les élans, les inquiétudes, les quêtes, les
combats, les créativités d’humains dont nous ne voyons que des visages figés
dans le temps. Les peindre, leur rendre hommage mais aussi aller les chercher
dans un espace temporel, le leur, et les amener jusqu’à nous par leur identité.
Sans eux, point de symphonie, de concerto, d’art lyrique. Leurs visages ont
toute leur place aujourd’hui. Ils font partie de nous, de notre monde, de notre
humanité.
Les compositeurs sont, encore et toujours, des acteurs modernes. Leurs places
sont avec nous aujourd’hui, leurs œuvres en attestent. Parmi nous, comme
nous ne les connaissons pas, dans des contextes imaginaires, avec des
expressions supposées, des ressentis subodorés. C’est en cela que réside
l’originalité de ma démarche artistique.
Et puis je suis motivée par l’exploration de l’âme humaine à travers les visages,
les gestes, l’invisible dans la chair. Quelles sont les empreintes que laisse la
Musique dans la chair du visage, du regard ? L’harmonie peut-elle transparaître
ou reste-t-elle cachée dans les profondeurs du cœur tel un mystère donné qui
traverse le compositeur sans y prendre racine ? La grâce est donnée : L’Oeuvre
œuvre et l’on ne sait ni d’où elle vient ni où elle va.
Les œuvres musicales classiques donnent du labeur à nombre d’âmes,
aujourd’hui encore (chanteurs lyriques, musiciens, orchestres, chefs
d’orchestre, luthiers, etc.).
Alors, l’art numérique au service de la beauté et de l’harmonie, c’est la
modernité à la rencontre de l’immuable et de la permanence, l’humanité à la
rencontre d’elle-même.

Découvrez les œuvres de cet artiste sur Ouest Art Shop :

Retour haut de page